Après un café mon père et mois partons payer ma dernière (avec un peu de chance) prune ainsi que du matos de canoé, avant de partir mettre mon snowboard en pension chez François, un ami breton. Un deuxième café, et on part chercher Hyemi, une amie coréenne et ancienne collègue, pour prendre la route et 2 ferries jusqu’à Powell River, où vit Sophia (ancienne collègue de travail aussi) et ses parents.
Le chemin est magnifique, mais pas de baleines ni d’ours… Juste un autostoppeur autrichien qui cherche un coin tranquille pour s’installer pour la nuit.

La maison de Sophia est impressionnate : un chalet de 3 étages, entièrement construit à la sueur de la famille, comprenant un jardin de 100hectares peuplé de poulets, de légumes et fuits, ainsi que d’oeuvres d’art créees par Herbert.
C’est autour d’un bon feu, armés de précieux comté (ramené en toute illégalité par mon paternel), de chamallows et de légumes a faire griller que nous terminons la journée puis la soirée.