On finit par mettre la pédale douce sur les restaurant, car bien que délicieux, ce n’est pas très économique ! On cuisine alors une omelette de compétition aux champignon, bacon pour le déjeuner, sans aucun doute digne des plus grands chefs.
Dans l’après midi je m’installe dans un parc pour faire un peu de traduction de texte, où les joggers et cyclistes sont nombreux (ainsi qu’un skater, tracté à grande vitesse par son chien…).

Un mal de crâne me prend dans la soirée, Brian me donne alors de la « Smart Water » (l’eau maline) qui ne me fait aucun effet avec le lendemain matin.